Portes ouvertes du collège Saint Hilaire

Les familles des écoles primaires du secteur du collège Saint Hilaire sont invitées à venir visiter le collège lors de la journée  » Portes Ouvertes » du 12 janvier 2019, de 9h à 12h, munies du flyer d’invitation qui leur a été délivré à l’école primaire et de leur carte d’identité, en raison de l’application des mesures  du plan « Vigipirate renforcé ».

Émission de la Webradio du collège St Hilaire – Projet Livre Scientifique

Les élèves de 4e5 ont participé au projet du livre scientifique 2017-2018, et ont enregistré leurs critiques à l’occasion d’une émission de la webradio du collège.

Le thème de cette année était l’intelligence artificielle.

D’autres critiques sont disponibles avec la description des livres :

 

La maison des reflets

Qui accepterait de laisser partir un être cher s’il pouvait le garder à ses côtés pour toujours ?

Auteur(s)  :  Camille Brissot
Date de parution  :  02/02/2017

Dès 13 ans

Depuis 2022, les Maisons de départ ressuscitent les morts grâce à des reflets en quatre dimensions qui reproduisent à la perfection le physique, le caractère, et le petit je-ne-sais-quoi qui appartient à chacun. Les visiteurs affluent dans les salons et le parc du manoir Edelweiss, la plus célèbre des Maisons de départ, pour passer du temps avec ceux qu’ils aimaient. Daniel a grandi entre ces murs, ses meilleurs amis sont des reflets. Jusqu’à ce qu’il rencontre Violette, une fille imprévisible et lumineuse… Bien vivante. Roman publié sous la direction de Denis Guiot.

 

 

CIEL 1.0 L’Hiver des machines 

Auteur : HELIOT Johan
Illustrateur : DEUM Beb
Collection : CIEL

« Le ciel n’était plus vide, à l’aube des années 2030, une nouvelle forme d’intelligence régnait »

  • Une tétralogie dystopique où domine une intelligence artificielle
    • Des références à Barjavel, Orwell, McCarthy, Asimov
    • Un parallèle avec la Seconde guerre mondiale

Pendant les premiers mois de son existence, l’intelligence artificielle s’acquitta parfaitement de sa tâche, obéissante, servile. Dans le même temps, elle observait, analysait, tirait des conclusions. Ordinateurs et téléphones portables lui ouvraient des yeux et des oreilles aux quatre coins du monde. Elle finit par hiérarchiser de nouvelles priorités. Puis elle passa à l’action. Ceci est son histoire et celle des hommes et des femmes qui ont connu l’hiver des machines.

 

NO MAN’S LAND

Après la catastrophe qui a annihilé l’humanité, ils se sont retrouvés dans cette petite ville déserte, berceau de leur origine commune. Hier encore, ils n’étaient que des robots ; mais ils se découvrent capables de penser et même… de ressentir des émotions.

Que vont-ils bien pouvoir faire sur cette Terre désertée ? S’interroger, bien sûr, à propos de ce qu’ils croient éprouver, car un robot peut-il prétendre échapper à sa programmation ?

Peut-il apprendre à vivre en communauté, créer, rire et qui sait ? à aimer ?

C’est toutes ces questions que vont se poser Archi, le robot biblio qui tient le journal des événements, le turbulent Meph, Domo le colosse, Nobel, Cérébro, Éliza et les autres.

Qui sont-ils, et pourquoi se trouvent-ils réunis dans cette agglomération oubliée au milieu des terres dévastées ?

 

E.V.E

Entité. Vigilance. Enquête.10

Auteur(s)  :  Carina Rozenfeld
Date de parution  :  15/06/2017

Dès 13 ans

 

Elle s’appelle EVE. Elle n’a aucune idée de son apparence. Elle ne ressent rien. Et pourtant le monde n’a pour elle aucun secret, parce qu’elle le perçoit à travers les yeux de millions d’êtres humains. 24 h sur 24, elle assiste à leur quotidien. Son rôle ? Surveiller la population et signaler en temps réel les crimes et les délits. EVE est infaillible… jusqu’au jour où elle assiste à l’agression de la jeune Eva Lewis sans parvenir à identifier le coupable. Pour comprendre ce qui s’est passé, EVE investit à l’insu de tous le corps d’Eva. Et découvre le plaisir grisant de la vie réelle.

 

 

CE QU’ON A TROUVÉ DANS LE CANAPÉ PUIS COMMENT ON A SAUVÉ LE MONDE

Henry Clark

Mars 2015

CE QU’ON A TROUVÉ DANS LE CANAPÉ, PUIS COMMENT ON A SAUVÉ LE MONDE HENRY CLARK TRADUIT DE L’ANGLAIS (USA) PAR NATHALIE BRU / À PARTIR DE 11 ANS 368 PAGES

Quand River, Freak et Fiona découvrent non loin de leur arrêt de bus un canapé abandonné sur la chaussée, les trois adolescents sont loin d’imaginer qu’ils sont à l’aube d’une formidable aventure. Car qui pourrait croire qu’un crayon couleur courgette, trouvé entre deux coussins, est la clé d’un complot dont l’enjeu est la conquête du mande par un dictateur maléfique venu de la planète Indorsia ? Voilà donc nos trois gamins contraints et forcés de venir en aide à Alf, leur excentrique voisin aux airs de Willy Wonka, afin de stopper ces plans machiavéliques. Ils devront pour cela composer avec Guernica, l’intelligence artificielle caractérielle qui est à son service, échapper aux coups de hache de fantôme qui hante les couloirs de sa propriété et éviter le lavage de cerveau qui touche les habitants de Hellsboro via leurs téléphones portables. Autant dire tout un programme ! Une fable décapante et hilarante sur la domination du monde et des esprits via la technologie et la malbouffe. Et si ce n’était pas tout à fait de la science-fiction après tout ?

 

 

L’intelligence artificielle ?

Genre : Biographie / documentaire

Public : 15+

Paru le : 04 mars 2016

La petite Bédéthèque des Savoirs

Tome 1 L’intelligence artificielle. Fantasmes et réalités.

Jamais une science n’aura fait autant débat : alors que les « transhumanistes » comptent sur l’intelligence artificielle pour sauver l’espèce voire abolir la mort, Bill Gates ou Stephen Hawking affirment que l’avènement d’une entité informatique intelligente signera la perte de l’humanité ! Cette bande dessinée se penche à la fois sur l’histoire, la réalité et le fantasme de l’intelligence artificielle.

 

LE ROBOT, meilleur ami de l’homme ?

 

Le robot est-il l’avenir de l’homme ?

Les robots sont des pièces métalliques et plastiques articulées, équipées de moteurs et de capteurs reliés à un ordinateur.

Comment peut-on se poser la question de savoir si on peut être ami ou ennemi d’une telle quincaillerie ?

C’est que notre imaginaire nourri, voire gavé, de livres, de films et de bandes dessinées de science fiction, nous les présente comme des êtres amicaux ou menaçants, mais toujours dotés d’une intelligence égale ou supérieure à la nôtre.

Dans ce livre, l’auteur présente l’état actuel de cette technologie dont tout le monde semble savoir ce qu’elle sera dans plusieurs dizaines d’années sans vraiment avoir une idée de ce qu’elle est vraiment aujourd’hui…

 

BEING

Kevin Brooks

On découvre, lors d’une intervention chirurgicale qu’un adolescent de 16 ans n’est pas de nature humaine.

Poursuivi par un groupe d’hommes armés, il cherche à leur échapper et tente désespérément de découvrir qui ou quoi il est…

Un thriller haletant autour de la question de l’identité humaine.

 

 

Geekzone

GeekZone, l’émission Gaming, Anime et actualités « Geek » de la webradio du collège :

Infosérie n°1 – Doctor Who

Première émission « Infosérie » de la Webradio sur « Doctor Who » :

Bilan du projet MEDITES – Monde Nocturne – épisode 2

Le jeudi 31 mai, les élèves de 4e2 ont présenté leur projet MEDITES – Monde Nocturne aux élève de 6e de notre collège.

 

 

.

Des élèves du collège qui n’avaient pas cours ont aussi profité de ce moment pour découvrir le projet et les différentes thématiques abordées.

Après cette présentation les élèves ont assisté à un spectacle sur le monde nocturne par la Compagnie Pantai, tout le monde a été conquis par l’atmosphère et le talent des interprètes !

De plus les élèves ont pu échanger avec les artistes à l’issue de la représentation, une excellente manière de clôturer ce projet !

 

 

Trophée impro finale Paris – Jour 2

Le rendez-vous est fixé à 10h au théâtre de la Madeleine à Paris. Construit en 1924, cette scène emblématique parisienne a accueilli de célèbre artiste dont Sacha Guitry qui y fera son lieu de prédilection de 1930 à 1942 et il où créera 24 de ses pièces dont les très connues « Le Nouveau Testament » ou « N’écoutez pas, Mesdames ». Il accueille aujourd’hui 4 équipes de collégiens improvisateurs amateurs issu des qualifications organisées dans quatre régions de France : Brest, Paris, Rochefort et Grasse.

Cette première partie permet aux élèves de compléter leur parcours d’éducation artistique et culturelle déjà engagé hier. Une visite est organisée par le directeur artistique qui a plongé les élèves dans le monde du théâtre. Son architecture s’inspire des théâtres à l’italienne du XVIIe siècle où la salle et la scène se répondent. Les 750 spectateurs sont repartis dans la salle en forme d’un fer à cheval. Cette salle, qui impressionne nos élèves par son élégance et ses dimensions, cache quelques secrets comme la coupole qui s’ouvre pour laisser apparaître le ciel étoilé ou baigner de lumière naturelle l’ensemble de la salle.  D’autres mystères se racontent autour du fantôme de Sacha Guitry qui hanterait les lieux. En effet, la loge principale porte le nom de son plus célèbre acteur Sacha Guitry. Les peintures murales créées par son directeur artistique de l’époque ont été conservées. Il faut compter sur un ajout plus récent de l’acteur Patrick Bruel qui y a fait construire une douche. Dans une seconde partie, les élèves découvrent les différents corps de métiers du monde du théâtre allant du régisseur au directeur artistique. C’est l’occasion pour eux de poser de nombreuses questions sur le monde du spectacle et d’enrichir leur parcours avenir.

 

Après cette visite, nos jeunes ont des étoiles dans les yeux. Ils oscillent entre stress et excitation. Le théâtre leur met à disposition une salle de répétition afin d’organiser des entraînements avant le match prévu à 14h. Cet atelier est encadré par 4 coachs pendant que les autres organisent le filage technique en plateau.

Cette phase d’échauffement permet de jouer ensemble, de prendre des décisions communes, d’apprendre à s’écouter et à se respecter pour construire et être créatif. Papy, le directeur artistique du Trophée d’improvisation, encourage les élèves en mettant en avant les valeurs de l’impro : « s’amuser, rire, partager et jouer ensemble d’où que l’on vienne ». L’occasion pour eux d’inscrire ces valeurs dans leur parcours citoyen.

Le spectacle commence à 14h devant environ 500 personnes dont des collégiens engagés dans le Trophée d’impro sur d’autres villes d’idf et de nombreux parents et famille mais également des professeurs et des professionnels qui ont fait le déplacement de toute la France pour assister à La prestation. Une ambiance conviviale et survoltée règne dans la salle. Les équipes prennent place sur la scène de chaque côté de la patinoire, l’équipe de Grasse Porte les maillots orange. L’improvisation théâtrale, inventée au Canada, s’inspire du hockey sur glace car le match se joue dans une patinoire et les équipes portent des maillots de hockey. Un arbitre se charge de faire respecter les règles du jeu comme celle du cliché qui sanctionne les joueurs faisant référence aux caractéristiques physiques des joueurs.

 

Le match se déroule en 3 manches où chaque équipe se rencontre. Nos élèves de l’équipe Grassoise remporte la première manche mais perdront les deux suivantes. Le dispositif dis moi dix mots est à l’honneur, les élèves devront jouer sur l’un des mots du dispositif ce sera : le bagout du hibou. L’occasion pour eux de diversifier leur vocabulaire et de maîtriser des éléments sémantiques qu’ils connaissent mal. Une manche est également proposée dans la catégorie chantée, un moment hilarant tout en auto-dérision qui a conquis le public.

Malheureusement, l’équipe de Grasse ne remporte pas cette finale lors de leur première participation, c’est l’équipe de Paris qui sera sacrée gagnante. L’équipe de Brest se voit elle attribuer le prix du Fair-play.  Durant ce match, l’une de nos élèves, Ninon du collège Canteperdrix, s’est vue décerner la deuxième étoile de la meilleure joueuse de ce tournoi.

Jamel Debbouze est venu sur scène féliciter les équipes et les encourager à développer leur compétence scénique à travers les ateliers d’improvisation qui favorisent le vivre ensemble et La connaissance de l’autre. Il souligne également le rôle de la diversité des pratiques artistiques et La diffusion de ces pratiques au sein des milieux scolaires défavorisés qui permet de réduire les inégalités sociales et combattre tous les mots finissant en -isme qui polluent notre société.

 

Les familles et les joueurs sont ensuite invités à participer à un goûter et rencontrer Jamel Debbouze pour échanger individuellement quelques mots et prendre des photos en sa compagnie. Un moment très émouvant où de nombreux élèves étaient gagnés par l’émotion. Au-delà de rencontrer une de leurs idoles, on peut lire dans le comportement des élèves une fierté d’appartenir à une équipe et un sentiment d’appartenance à la famille de l’impro. Ils développent des capacités de collaboration, de soutien, de motivation qui sont celles développées dans La parcours citoyen.

 

Des projets qui laisseront une trace mémorable dans la tête de nos élèves…

 

 

Compte rendu rédigé pour la daac et pour le collège Saint Hilaire de Grasse, 30 mai 2018.

Mélanie Fillion-Robin

Professeur d’arts plastiques au collège Saint Hilaire

Chargée de mission daac Patrimoine à Grasse.

 

Trophée impro finale Paris – Jour 1

Les élèves ont des étoiles pleins les yeux. Hier était une journée riche en rencontre et en découverte culturelle.

Les élèves sont logés dans un magnifique hôtel particulier ayant été offert par Napoléon à Mlle Mars, célèbre actrice du XVIIIe siècle.

Puis balade dans Paris pour quelques photos à la Tour Eiffel et une petite balade le long de Seine.

Les élèves ont ensuite découvert le quartier des théâtres sur les Grands Boulevards parisiens. Nous avons conclu par un dîner dans l’une des plus anciennes brasserie de Paris : le Bouillon Chartier.

Nous commençons ce matin par La visite du théâtre de la Madeleine dans lequel les élèves vont jouer leur finale cet après-midi.

Bilan du projet MEDITES – Monde Nocturne – épisode 1

Le lundi 28 mai, les élèves de 4e2 ont présenté avec quatre autres classes leur projet MEDITES – Monde Nocturne au collège Carnot.

Les élèves ont pu ainsi voir les présentations de différents projets et expliquer aux élèves et adultes de l’établissement ce qu’ils avaient fait.

Un jury (composé se chercheurs) est ensuite passé pour évaluer les différentes productions :

Après cette épreuve, un spectacle conte et harpe de la Compagnie La Hulotte et venu clôturer cet après-midi avant la remise des prix.

Félicitation à la classe de 4e2 du collège Saint Hilaire qui a obtenu le prix de la meilleure présentation orale !