Visite des sixièmes sur le site de l’association » Evaléco ».

Entre le 9 janvier et le 18 janvier 2018, les quatre classes de sixième sont allés sur le site de l’association Evaléco dans le quartier de La Marigarde.

Les élèves répartis en groupe, ont visité les différents pôles réunis sur le site : le Fablab, le jardin partagé, l’atelier vélo, la meute (l’épicerie associative), … Après cette visite qui leur a montré quelques démarches de développement durable, chaque groupe d’élèves a été pris en charge pour effectuer une activité : utilisation de jeans récupérés, démontage d’une unité centrale d’ordinateur, semis de plante, conception d’un objet 3D et impression.

Cette visite a permis aux élèves de s’initier à l’économie sociale et solidaire et a s’interroger sur leurs modèles de consommation.

 

Evaleco janv 2018

J-1 avant le vernissage de l’exposition Rue du départ

Résumé en image de la première journée à l’Espace de l’Art Concret :

« 1 de 2 »

 

Les élèves de troisième se mobilisent contre le SIDA.

Ce Vendredi premier décembre, les élèves de troisième du collège Saint-Hilaire ont réalisé dans la cour du collège un grand ruban rouge, en solidarité de la lutte contre le SIDA et pour le soutien aux malades. Dirigés par Mme Grondin, infirmière du collège, ils se sont mis en place à partir de 8h. Au cours des quinze jours précédents, ils avaient suivi avec Mme Grondin et leurs professeurs de SVT, des séances d’information sur le SIDA et sa prévention. Ils ont confectionné des rubans qu’ils ont distribués aux professeurs et aux élèves. Ils ont également réalisé des affiches de sensibilisation au SIDA.

Félicitations pour leur investissement.

joursida1-12-17

Participation de quinze élèves de Quatrième à la fête de la science.

Les anciens élèves de cinquième 5, actuels élèves de quatrième, se sont rendus à l’observatoire océanographique de Villefranche, pour tenir un stand dans le cadre de la fête de la science.

Ils ont présenté au public scolaire (primaire et secondaire) ainsi qu’à des chercheurs, le fruit de leur travail dans le cadre du projet « Adopt a float ». D’abord intimidés, ils ont vite trouvé leurs marques et ont su convaincre petits et grands. Les différents chercheurs et étudiants du centre ont reconnu la qualité de leur travail et la bonne maîtrise du sujet. Les organisateurs de l’évènement ont gardé leurs maquettes, posters et plateau de jeu pour les utiliser au cours des deux journées « fête de la science » du week-end, saluant ainsi la qualité de leurs réalisations.

Parallèlement à la tenue du stand, les élèves ont pu visiter les autres stands à tour de rôle. Ils ont rencontré des chercheurs autour de thèmes très divers comme les déchets plastiques, le développement embryonnaire, le zooplancton ou les outils d’observation développés au centre de Villefranche.

Ils ont terminé la journée par une visite de la bibliothèque du centre, qui se situe dans l’ancienne maison des galériens.

journee Villefranche. Vendredi 13 octobre 2017

Cinésciences pour les sixièmes 3 et les cinquièmes 3.

Ce Jeudi 12 octobre, les 6°3 et les 5°3 ont participé aux projections de courts-métrages en la médiathèque de Valbonne. Cette rencontre entre cinéastes, chercheurs et élèves autour d’oeuvres cinématographiques était organisée dans le cadre de la fête de la science en partenariat avec l’association Polly Maggoo.

Le thème retenu était la biodiversité. Les élèves ont visionné 7 films :

Au delà de la plage ; un documentaire montrant la biodiversité d’une mare située juste derrière une dune qui la protège de l’océan et des baigneurs qui ignorent tout de sa présence.

Le plancton de la Côte d’Azur ; deux documentaires sur le plancton récolté au large de Villefranche sur mer.

Hyas, sténorinques et spirographes ; un documentaire historique (1927) de Jean Painlevé.

Planète A ; une oeuvre de fin d’étude d’une artiste japonaise symbolisant l’apparition de la vie sur une planète stérile à partir de l’eau liquide qui se met à couler.

Et si la biodiversité disparaissait ? , Abécédaire de la biodiversité ; deux films d’animation. Le premier montrant que la disparition d’espèces peut fournir une opportunité de développement à d’autres espèces si le processus est lent. Le second montrant tout ce qui disparaitrait dans notre environnement si la nature disparaissait.

Après chaque projection, une discussion s’est déroulée où les élèves ont pu exprimer leur ressenti, leur interrogation et où ils ont été guidé dans leur réflexion sur les enjeux scientifiques et les procédés cinématographiques présents dans les oeuvres.

 

Cicéron, l’homme de l’année…

Cicéron, l’homme de l’année ou comment les élèves découvrent la rhétorique en cours de latin.
Les latinistes de 3ème ont travaillé depuis le début de l’année sur la rhétorique et son grand représentant chez les Romains, Cicéron. Après avoir fait des exposés sur Cicéron et lu quelques extraits de ses discours en latin, ils ont travaillé en binôme pour créer la « Une » d’un journal romain qui élirait Cicéron homme de l’année.  Voici les travaux d’Aliya et Justine, de Jeanne et et Clara, et de Marco et Raphaël.

journal de l'homme de l'année aliya et justine

 

ciceron.jeanneetclara

 

Cicéron.Marco TORRES Raphaël Lascours